Partenaires

CNRS
Dauphine
PSL


Agenda

««  2019  »»
««  Juillet  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Prochains événements
Pas d'événement à venir dans les 6 prochains mois

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > 2009 > La radio et ses publics

Parution

La radio et ses publics

Sociologie d’une fragmentation

Cet article est une archive

par Hervé Glévarec et Michel Pinet

IRMA/Mélanie Séteun

mai 2009

 

Présentation de l’éditeur

Média ancien, fortement ancré dans les routines et les activités de la vie quotidienne, la radio est l’objet d’un fort investissement de la part des Français. Pourtant, l’intérêt scientifique à l’endroit des publics de la radio est relativement récent. On ne sait pas grand-chose de la structuration de cet univers qui offre en France une diversité remarquable de stations, privées musicales jeunes (NRJ, Fun radio, Skyrock…), adultes (Nostalgie, Virgin, RTL2…), généralistes (RTL, Europe 1), de service public (France Inter, France Culture, France Bleu…), ou encore associatives.

Appuyé sur une exploitation pionnière et inédite des données d’audience issues de Médiamétrie pour la décennie 2000, cet ouvrage intéressera les sociologues qui y trouveront une mise au jour du profil dominant de l’auditeur des radios privées musicales, une réflexion sur les investissements différentiels selon les types de radio, mais aussi une discussion serrée de la notion de "grand public" appliquée à cet objet, tout autant que les gens de radio qui y puiseront un outil de réflexion et de pilotage quant au champ de l’audience en France à travers le regard distancié et neutre de l’analyse.

Enfin, cet ouvrage, sous-titré sociologie d’une fragmentation, concernera tout citoyen souhaitant disposer du matériau nécessaire à une réflexion sur l’hétérogénéité contemporaine des publics d’un média - fortement structurée par l’âge en toute première instance -, et désirant connaitre le paysage français des affinités entre radios et groupes sociaux.

 

En savoir plus