Partenaires

CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site

Séminaire du LCP

Ce que populisme veut dire. Sociologie d’une construction médiatique

Vendredi 3 octobre 2014 | 9.30 - 12.00

Nombre de places limité, inscription obligatoire : communication.politique@cnrs.fr

 

Séance animée par Gaël Villeneuve (Université Paris 13 / LCP)

 

Invité :

Frederico Tarragoni, maître de conférence en sociologie (CSPRP, Université Paris Diderot)

Agrégé de sciences sociales et docteur en sociologie politique, Federico Tarragoni est Maître de conférence en sociologie à l’Université Paris 7-Denis Diderot. Il est chercheur au LCSP (Laboratoire du changement social et politique). Ses travaux portent sur le concept de populisme et les formes de politisation populaire en Amérique latine contemporaine, auxquels il a consacré sa Thèse de doctorat. Celle-ci paraîtra, en deux tomes, aux Presses Universitaires de Rennes (Le peuple et le caudillo. La question populiste en Amérique latine contemporaine) et aux Prairies ordinaires (Politiques d’une révolution en cours. Le cas de la "révolution bolivarienne" au Venezuela).

 

Résumé :

Dans cette intervention, il s’agira de déconstruire les usages médiatiques contemporains du concept de "populisme", qui tendent à le lier, dans le contexte d’une crise générale de la représentation politique, à une pathologie démocratique et à une forme de démagogie. Afin de cerner le jugement d’illégitimité politique qui se cache derrière les usages du mot, l’on recourra, tout d’abord, à une perspective historique consistant à éclairer la genèse du concept dans la science politique comparative et dans les médias, entre les années 1970 et aujourd’hui. Cette perspective génétique nous servira à montrer quelles représentations du peuple (avec son amphibologie propre : démos, plebs, nation, ethnos) se cachent derrière la construction médiatique du populisme. Dans un second temps, l’on montrera que le populisme, loin de se réduire à cette construction médiatique, désigne dans l’histoire des idées et des pratiques politiques une tradition protestataire et plébéienne. Cette tradition, se déployant entre le narodnischestvo russe (1840-70), le mouvement des Grangers américains (fin du XIX siècle) et le populisme "fondationnel" latino-américain (1940-60), n’est toutefois pas exempte de contradictions : c’est à travers la dialectique entre le Peuple-Un incarné dans le leader et un peuple pluriel et conflictuel, que l’on pourra redéfinir à nouveaux frais le concept de populisme.

 

Lieu :

Institut Pratique du Journalisme de Paris Dauphine
rez-de-chaussée
24 rue Saint Georges
75009 Paris

Métro : Le Pelletier (ligne 7) | Notre Dame de Lorette (ligne 12)
Bus : 26, 32, 43, 67 ou 74