Partenaires

CNRS
Dauphine
PSL


Agenda

««  2017  »»
««  Mars  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Prochains événements
Pas d'événement à venir dans les 6 prochains mois

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Qui sommes nous ? > Présentation

Le Laboratoire « Communication et politique »

 

Le Laboratoire Communication et Politique (LCP), dirigé par Isabelle Veyrat-Masson, a intégré l’UMR IRISSO Cnrs-Paris Dauphine/PSL* en tant qu’équipe, depuis le 1er janvier 2015. Singularisé depuis sa création, en 1988, par sa grande pluridisciplinarité, le LCP se consacre à l’étude du rôle que les médias et les processus de communication jouent dans l’espace public.

Les thèmes du LCP rencontrent ainsi des questions d’actualité que les chercheurs abordent tant du point de vue historique, sociologique que politique, par exemple : élections, guerres, stéréotypes et faits divers. Plus récemment, les travaux portant sur l’analyse du discours, les controverses scientifiques et de santé, la constitution des imaginaires et des représentations sociales se sont développés. Le LCP intègre dans ses interrogations la dimension et la place de la communication numérique.

 

REVUES

Le LCP a également joué un rôle important dans l’animation et dans la valorisation de la recherche autour de la revue Hermès, mais aussi récemment grâce à la création de la revue scientifique Le Temps des médias. Revue d’histoire (dont l’actuelle directrice du LCP est la co-rédactrice en chef), sans oublier les Cahiers de la SFSIC, (dont Brigitte Chapelain est la rédactrice en chef).

 

RÉSEAU NATIONAL ET INTERNATIONAL

Le capital intellectuel du LCP repose sur un réseau dense que son histoire a permis de tisser au fil des années ; la participation de nombreux enseignants-chercheurs appartenant à différentes universités et les coopérations avec des partenaires internationaux ont participé à son développement.

Le LCP entretient des relations anciennes et fécondes avec des chercheurs et des universités à l’étranger : en Amérique latine (Universidad de Santiago, Chili), aux États-Unis, au Canada (Université de Montréal), au Moyen-Orient (Liban, Université d’USEK), en Israël, en Chine, au Maghreb (Institut de recherche sur la Méditerranée), en Belgique, en Espagne (Université de Barcelone) et en Grande-Bretagne.