Partenaires

CNRS
Dauphine
PSL


Agenda

««  2018  »»
««  Novembre  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Prochains événements
Pas d'événement à venir dans les 6 prochains mois

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Qui sommes nous ? > Axes de recherche > Médias, espace public, discours

Axe « Médias, espace public, discours »

Responsables : Marianne Doury, Dominique Mehl

 

Depuis plusieurs années, un certain nombre de travaux insistent sur l’éclatement actuel de l’espace public en une pluralité de scènes de dimensions locales ou internationales, qui ne se confondent ni avec l’État-Nation ni avec les lieux physiques classiquement dédiés aux débats politiques tels que les Parlements, par exemple. Il s’agit donc désormais d’explorer les caractéristiques de ces reconfigurations, de montrer en quoi elles se situent en continuité ou en rupture avec les observations classiquement dégagées sur l’espace public, et de décrire les modalités des débats publics qui les investissent.

L’ensemble de ces travaux s’inscrit dans un rapport critique au caractère normatif de l’œuvre de Jürgen Habermas. Notre réflexion loin de l’analyse des scènes instituées, insiste sur la prise en compte de la contingence et des événements dans la mise en œuvre de l’espace public désormais conçu comme une forme. Plusieurs cadres théoriques servent de référence aux chercheurs qui travaillent sur ces questions, mais ils développent en commun le souci d’une approche moins normative que la perspective classique et plus attentive à l’observation des phénomènes politiques et sociaux, et à la composante discursive qui les manifeste.

Au sein de ce cadre théorique, la communication politique étudie les interactions entre scènes politiques et médiatiques ainsi que les processus techniques de communication dont se sert le champ politique. Aussi elle accorde une importance particulière à l’étude des interactions entre les acteurs politiques et les professionnels de la communication et de l’information, au rôle des médias et des sondages dans la formation de l’opinion publique et dans la façon de penser l’espace public. L’étude des controverses s’enrichit de l’étude de leur médiatisation. La communication politique s’entend donc comme un vaste domaine d’étude où l’on trouve à la fois des travaux sur le marketing électoral et ses prolongements dans l’action gouvernementale, sur les expériences de démocratie électronique, sur le rôle des médias dans la création et la diffusion des représentations sociales, par exemple en temps de guerre, ou encore sur les mises en scènes des pouvoirs et leurs stratégies de communication. La circulation des informations dans le processus de décision politique y constitue un objet de recherche à part entière ainsi que les nouvelles formes de débats publics, de participation et de délibération.

Cet axe a également pour vocation de s’intéresser aux questions qui concernent la communication scientifique par ailleurs au coeur de l’ISCC.